Un Marocain en lice pour le Prix Henrike Grohs 

Le Prix d’Art Henrike Grohs vise à promouvoir l’excellence des arts plastiques sur le continent africain. Ce Prix est décerné tous les deux ans à un artiste ou un collectif d’artistes vivant et travaillant sur le continent africain, et qui exerce dans les arts plastiques. L’artiste marocain Abdessamad El Montassir est sélectionné pour ce prix.

Le Prix d’Art Henrike Grohs est un prix d’art biennal itinérant conçu par le Goethe- Institut et la famille Grohs à la mémoire de l’ancienne Directrice du Goethe-Institut à Abidjan, Henrike Grohs. L’appel à candidatures pour la 2ème édition a reçu plus de 400 demandes, de 28 pays à travers le continent. Le prix principal sera décerné par un jury international lors d’une cérémonie durant la Biennale de l’Art Africain Contemporain – Dak’Art en mai 2020. L’artiste ou collectif d’artistes lauréat recevra un prix en espèce de 20 000 €. Deux artistes ou collectifs seront sélectionnés comme deuxièmes lauréats et recevront un prix en espèces de €5 000 chacun. C’est l’artiste multidisciplinaire camerounais Em’kal Eyongakpa qui a reçu le prix inaugural en 2018.

Qui est Henrike Grohs

Henrike Grohs a étudié l’ethnologie et a été Directrice du Goethe-Institut à Abidjan de 2013 à 2016. Elle a cofondé le projet intitulé Next – Intercultural Projects à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin. De 2002 à 2009, elle a travaillé comme Chef de projet dans le cadre du programme d’éducation de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. En 2009, elle a été nommée Conseillère en Culture et développement au Goethe-Institut d’Afrique du Sud. Henrike Grohs est décédée en mars 2013, victime d’une attaque terroriste en Côte d’Ivoire, avec dix-sept autres personnes. Elle avait 51 ans.

Good luck Abdessamad 

Abdessamad El Montassir vit et travaille entre Boujdour et Rabat. Il est diplômé de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, ainsi que du master Enseignement artistique et éducation esthétique de l’École Normale Supérieure de Meknès, pour lequel il a reçu le prix d’excellence.  Il a participé à plusieurs expositions nationales et internationales, parmi lesquelles Invisible curatée par Alya Sebti pour la 13ème biennale de l’Art africain contemporain de Dakar et l’ifa-Galerie à Berlin, Al Amakine dans le cadre des 11ème Rencontres de Bamako, Attokoussy à Hinterland Galerie à Vienne et Le Cube – independent art room à Rabat, Saout Africa(s), dans le cadre de la documenta 14 à SAVVY Contemporary à Berlin, Home pour la Mediterranea 18 Youn Artists Biennale à Tirana et Durrës, Don’t Agonize, Organize à Poppositions à Bruxelles, La SERRE au Cyber Park dans le cadre de la 6ème biennale de Marrakech, Open Studio – Résistance au Cube – independent art room à Rabat, ou encore Mastermind #4 à la galerie Venise Cadre de Casablanca.