Toujours plus de chômage pour les femmes !

En 2019, le Maroc comptait 17,9 millions de femmes (50,3%) dont 13,4 millions de femmes sont en âge d’activité (15 ans et plus).Cependant leur taux d’activité n’est que de 21,5% contre 71% pour les hommes et près de 8 femmes en chômage sur 10 (82,6%) sont âgées de moins de 35 ans. Dans une analyse  détaillée de la situation des femmes vis à vis du marché du travail, le Haut-Commissariat au Plan  explique  la participation  de la femme dans la vie économique  qui reste toujours faible en comparaison avec son compatriote masculin.

Ce taux enregistre 27,1% en milieu rural contre 18,5% en milieu urbain. Les femmes en dehors du marché de travail, au nombre de 10,5 millions, représentent 78,5% de la population féminine âgée de 15 ans et plus (81,5% en milieu urbain et 72,9% en milieu rural). Le phénomène de chômage touche les femmes plus que les hommes, avec des taux de chômage respectifs de 13,5% et de 7,8%. Dans les villes, le taux de chômage des femmes est plus que le double de celui des hommes avec respectivement 21,8% et 10,3%.

La majorité d’entre elles sont des femmes au foyer (75,2%) ou des élèves ou étudiantes (14,1%).Le taux d’emploi des femmes, quant à lui, est de 18,6% contre 65,5% parmi les hommes. Ce taux est plus élevé en milieu rural avec 26,3% qu’en milieu urbain (14,5%). Il est également plus élevé parmi les divorcées (38,6%) et les célibataires (19,3%).

Jeunes avec des emplois peu qualifiés !

Les femmes actives occupées sont relativement jeunes, 36,2% sont âgées de moins de 35 ans. Elles sont également moins qualifiées; plus de six femmes en emploi sur dix (61%) n’ont aucun diplôme, contre 53,8% pour les hommes. Cette proportion est de 89,8% en zones rurales contre 33,2% en zones urbaines.

Au niveau national, les femmes sont plus présentes dans le secteur de « l’agriculture, forêt et pêche » avec une part de 46,9% de l’emploi féminin. Le secteur des « services » constitue le deuxième secteur pourvoyeur d’emplois pour les femmes avec une proportion de 38,5% et celui de « l’industrie y compris l’artisanat » contribue avec 14% des postes d’emploi féminins.  L’analyse du profil des femmes en chômage révèle aussi que les trois-quarts de ces dernières chôment depuis plus d’une année et 69% sont des primo-demandeuses d’emploi (contre 50,9% pour les hommes).

 

Nul besoin de rappeler  en ce  8 mars,  Journée internationale des droits de la femme que ces chiffres  ne sont guère flatteurs pour la femme marocaine et le thème de cette année  choisit par l’ONU  « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes »  nous montre que  le chemin est encore long ,bien que  toutes les lois marocaines affirment l ‘égalité de l’homme de la  femme en droits … et dans tous les domaines.

Khira Arab ben-saïd