Les secrets des Indiennes

Au pays des 30 000 dieux, la beauté règne. En toute circonstance, les Indiennes affichent une allure impeccable, du cheveu soyeux au regard ourlé de khôl. Qu’elles soient actrices Bollywood, brodeuses, femmes d’affaires ou coupeuses de canne à sucre, elles étonnent toujours par leur grâce et leur sensualité...

Tout commence dès l’enfance : on masse les enfants, on frictionne leurs cheveux, on leur trace du khôl sur les yeux, on décore les longues nattes des écolières avec des fleurs de jasmin… Adultes, qu’elles vivent dans un loft à Bandra (le quartier huppé de Mumbaï), ou dans une maison de terre battue au fin fond du Tamil Nadu, ces femmes auront toujours le cheveu soyeux et la peau douce.

 


Les super pouvoirs ayurvédiques

 

L’ayurveda (science de la vie) est pratiqué depuis plus de 5 000 ans et compte des millions d’adeptes partout dans le monde. Tout simplement parce que ses principes appellent au bon sens, au respect et à l’écoute du corps et parce qu’il prescrit l’utilisation de produits naturels. Concrètement, c’est quoi ? Un ensemble de pratiques qui visent à harmoniser le corps et le mental et à atteindre la sérénité. Pour cela, différentes thérapies ancestrales s’intègrent dans la vie quotidienne des Indiens : l’hygiène alimentaire, l’activité physique (le yoga), la méditation et les massages. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de marques cosmétiques qui proposent un soin ayurvédique.

La coco mania

En Inde, la noix de coco est l’allié beauté numéro un. Les Indiennes la consomment sans modération, notamment pour leurs cheveux. Pour une bonne odeur et aussi pour ses vertus nourrissantes, les Indiennes mixent souvent lait de coco et huile de jasmin.

 

L’œil khôlé

Une œillade indienne, et l’opération séduction est dans la poche. Mais comment font-elles pour avoir le regard qui tue ? Ça commence par le sourcil, au dessin toujours parfait. Elles pratiquent l’épilation au fil, une technique ancestrale. Cette méthode permet un tracé beaucoup plus net que la cire ou la pince. Question maquillage, l’outil majeur restera toujours le khôl ou plus exactement le kajal, formule indienne de ce crayon dont elles raffolent.

Naïma Anouar