Le patrimoine Amazigh exposé à Grenade

Le palais Alhambra de Grenade ouvre ses portes à l’exposition « la Granada zirí y el universo berbère », « Les Zirides de Grenade et l’univers berbère ». Rassemblant plus de 300 pièces sur la culture matérielle berbère associée à Al-Andalus,  issues de collection publique et privée, l’exposition a été inaugurée  par la reine Laetizia  d’Espagne.

Considérée comme l’une des grandes expositions de cette année, celle-ci a pour  objectif,  faire connaitre la culture berbère, amazigh et l’influence profonde qu’elle a exercée dans la péninsule ibérique, après l’arrivée des Berbères  en Andalousie. Les 300 œuvres provenant, entre autres, de la fondation Leila Mezian, du Musée du Louvre et de l’archéologie de l’Algérie sont   soigneusement exposées  dans la chapelle du palais de Carlos V, sur la colline de l’Alhambra dans  la ville de Grenade, combinant histoire et empreintes archéologiques, des références ethnographiques et anthropologiques.

Un Musée permanent des Arts amazighs

Ce riche patrimoine artistique berbère est exposé dans quatre salles avec une subdivision en quatre périodes: La première salle expose «l’origine du monde berbère est abordée et une analyse de son origine est réalisée». La deuxième salle concerne l’arrivée des Arabes en Andalousie. La troisième est le Ziride de Grenade. Et le quatrième espace de l’exposition porte sur la traduction anthropologique des Berbères. Collection de Leila Mezian sur les modes de vie des Berbères jusqu’à aujourd’hui.

L’exposition qui restera  ouverte jusqu’au 20 avril 2020 prévoit la construction d’un futur grand musée permanent des Arts Amazighs qui sera installé dans les jardins de l’Alhambra. 

Khira Arab ben-saïd