“Harmony” de  Ouammi exposée au Maroc

L’exposition « Harmony » de l’artiste peintre maroco-allemand  Mohammed Ouammi à l’Espace Rivages est programmée  du 16 janvier au 15 février 2020. «  Harmony »  marque le retour de l’artiste dans son pays d’origine « Exposer au Maroc me paraissait loin et difficile mais cette exposition m’a redonné l’espoir » confie Mohammed Ouammi.

Résidant en Allemagne, il est enseignant d’art à l’Académie libre des arts plastiques à Essen en Allemagne. Il  a exposé en  Allemagne et au Royaume –Uni. Il a été marqué par les artistes allemands et notamment par l’artiste Gerhard Richter.  » J’ai vécu une période courte à l’école des Arts de Tétouan. C’est en Europe que j’ai découvert de nouvelles expériences, où j’ai été influencé par de grands artistes .J’ai été très marqué par les artistes allemands, par leurs méthodes modernes et par leur liberté, et notamment par l’artiste Gerhard Richter qui était le directeur de l’Académie de Düsseldorf. J’ai appris avec lui qu’aucune toile ne ressemble à une autre et que chaque toile doit être nouvelle ou unique. J’ai invité aussi beaucoup d’artistes allemands au Maroc et nous avons partagé des expériences humaines » explique Mohamed.


 »La beauté de la toile n’est pas primordiale pour moi »

 Mohammed Ouammi  n’a pas de thèmes permanents mais les thèmes suivent l’instant présent. Souvent il explique à ses étudiants  que ses toiles reflètent son état d’esprit, dans une période précise. « Deux éléments sont importants dans la composition de ma toile : ce que j’ai étudié et ce que j’ai laissé au hasard. Je compose la toile en organisant les couleurs mais la composition est plus importante que le choix des couleurs. L’essentiel est que je sois satisfait de la toile, peu importe son esthétique. Je laisse aussi au public la liberté de recevoir l’œuvre, comme il le souhaite, je n’essaie pas de lui plaire ou de le manipuler. La beauté de la toile n’est pas primordiale pour moi ».

Lire également :: « Chaos créatif » à l’Espace Rivage 

 « Le Maroc est présent dans mes toiles »

Pour lui, l’art est une science et une recherche permanente. Chaque toile est différente et exprime un instant ou une période vécue. L’une des composantes majeures de son travail est la lumière qui n’est autre que celle du Maroc. Chaque toile a une relation étroite avec  l’artiste.  « Mes toiles mettent en exergue la nature du Maroc. La lumière de mes toiles est celle du Maroc, en Allemagne, nous n’avons pas cette lumière. Il s’agit en effet d’une composante importante dans mon travail, comme le sont la profondeur, les premiers plans et les dimensions » expose artiste.

« C’est un grand plaisir pour moi. Merci »

Le bleu est la couleur préférée de l’artiste. « Le bleu a une grande influence sur la vie des gens et sur la mienne, c’est la couleur du calme, de la sérénité, de la relaxation. Je peins souvent pour me relaxer d’où sa prédominance dans mes tableaux ».

Ce « grand plaisir » et ce « Merci » sont adressés à la Fondation Hassan II pour  les Marocains Résidant à l’Etranger « C’est ma première exposition professionnelle au Maroc. J’ai exposé dans le British Museum, le plus important musée du monde mais je reste un artiste inconnu au Maroc. Qui aurait pu me proposer une telle occasion à Rabat ? Exposer au Maroc me paraissait loin et difficile mais cette exposition m’a redonné l’espoir, c’est un grand plaisir pour moi. Merci ».

Khira Arab ben-saïd