Cinéma

FIFFS : le cinéma dans les yeux des femmes

Le Festival international du film de femmes de Salé (FIFFS) est de retour du 16 au 21 septembre pour une treizième édition prometteuse. Au menu, des compétitions officielles qui mettent en avant les femmes et leurs combats pour l’égalité.

La question du genre n’est jamais trop loin, et c’est un regard croisé entre le réalisateur Ahmed Boulane et l’actrice espagnole Esther Regina qui devra offrir aux festivaliers un nouveau regard sur la question. Au programme également, un master class de la réalisatrice libanaise HeinySrour qui partagera avec l’assistance son parcours cinématographique et son action pour la défense de la condition des femmes dans la société arabe et un séminaire régional “pour une égalité des femmes au sein de l’industrie de l’audiovisuel et du film dans la région Maghreb – Machreq”. Deux ateliers, l’un dédié à la formation autour des “enjeux de l’éducation à l’image” et l’autre à l’initiation à l’écriture filmique sont également prévus.  

Lire également : Adam dans les salles le 15 janvier

L’invité d’honneur de cette édition n’est autre que la Tunisie qui révèlera à travers un choix éclectique de films ayant abordé de façon pertinente la question féminine et son impact sur la société tunisienne. Cinq longs métrages, entre fiction et documentaire, de réalisatrices tunisiennes ayant abordé, à travers leurs œuvres, la question féminine et son impact sur la société tunisienne seront projetés. Il s’agit de «C’était mieux demain» de HindeBoujemaa (2012), «Woh» de IsmahaneLahmar (2017), «Benzine» de SarraAbidi (2017), «La voie normale» de Erige Sehiri (2018) et «Narcisse» de Sonia Chamkhi (2015).

Enfin, et comme c’est la tradition, le Festival rendra hommage à DorraBouchoucha, productrice tunisienne, OumouSy, costumière cinéma et théâtre et écrivaine du Sénégal et MounaFettou et MajdoulineIdrissi, actrices marocaines.

Le jury de la compétition officielle de longs métrages fiction est composé de Marion Hänsel, réalisatrice et productrice de Belgique (présidente), Chantal Richard, réalisatrice, cinéaste et actrice (France), SèneFatou Kiné, journaliste et critique de cinéma (Sénégal), Dina El Sherbiny, actrice (Egypte), Fleur Knopperts, productrice (Pays-Bas), Amal Ayouch, actrice (Maroc) et Sonia Chamkhi, réalisatrice, écrivaine et chercheuse en cinéma (Tunisie). Le jury de la compétition officielle du documentaire est, quant à lui, composé de Leila Kilani, réalisatrice, scénariste et productrice marocaine (présidente), Monika Grassl, réalisatrice (Autriche) et Bintou Diarra, réalisatrice et scénariste (Côte d’Ivoire), alors que le jury du prix jeune public comprend Asmae El Moudir, réalisatrice et productrice du Maroc (présidente), Aida Senna, réalisatrice (Maroc) et YassmineSayagh, réalisatrice (Maroc)