“Brotherhood” nominé aux Oscars

Le court métrage Brotherhood, réalisé par la jeune cinéaste canado- tunisienne Meryam Joobeur, est officiellement sélectionné dans la catégorie des courts-métrages de fiction de la prochaine cérémonie des Oscars 2020. La 92ème cérémonie de ces prix se déroulera le 9 février prochain à Los Angeles. 

Ce film de 25 minutes, coproduit entre  la Tunisie, le Canada,  le Qatar et la Suède,  raconte l’histoire d’un berger tunisien ébranlé par le retour de son fils de Syrie. Dans un post sur sa page Facebook, la  réalisatrice Meryam Joobeur écrit « Ce moment résonne au-delà de ma vie et de mon cinéma comme première nomination pour mon pays d’origine, la Tunisie. Je tiens à remercier tout particulièrement la communauté cinématographique québécoise, tunisienne et internationale pour leur soutien à la création de Broterhood ,un film tourné dans l’un de ces petits endroits reculés du monde, mais qui a réussi à parler au-delà des frontières ».

Meryam Joobeur qui vit au Canada a débuté dans le cinéma en 2012 par un premier film documentaire autour de la révolution intitulé “God, Weeds & Revolutions”. Son second film “Born in the Maelstrom” (2016) traite la question de l’identité biraciale.

 

Primé dans plusieurs festivals, remportant plus de 60 prix dans 48 pays dont le dernier est  le Grand prix  du  festival International du court métrage de Téhéran, février 2019, « Brotherhood » est l’histoire de Mohamed, un berger profondément bouleversé et méfiant lorsque son fils aîné, Malek, revient de Syrie, accompagné de sa mystérieuse femme. Les complexités émotionnelles d’une réunion famille et de blessures passées entraînent des conséquences tragiques. 

Lire aussi : « Le rêve impossible » de Souheil Benbarka

Rappelons qu’un autre film tunisien figure dans la liste des films court  métrages retenus, il agit du film « Nefta Club de foot »  de Yves Piat et Damien Megherbi. Dans la sélection des longs métrages documentaires, deux films syriens sont aux compétitions, « Sama » de Waad El Kateab et « Cave » de Feras Feyyad.

Khira Arab Ben-Saïd

Vous pourriez aussi aimer : 

« ADAM » dans les salles le 15 janvier

« Pour la cause »

FIFFS : le cinéma dans les yeux des femmes